Cupidon est en dépression

Bon, Cupidon, faut qu’on parle toi et moi, jcrois qu’on s’est plutôt mal compris. J’ai été patiente mais je vais finir par te renier ou me fâcher.

Il suffit de te reluquer ta bedaine, de te prélasser dans ton oisiveté angélique. Tu prends ton petit arc, ta petite flèche, tu remets en place ta couche culotte en coton d’Egypte, t’es mignon, tu te bouges le derrière. Je sais bien que tu te disais que j’avais besoin de temps, ça t’a d’ailleurs bien arrangé, hein de finir tous mes pots Ben & Jerry  à ce moment là. On était bien toi et moi, sous notre plaid à choisir notre programme, à aller et venir sans rendre de comptes.Ah mon petit Cupidon, c’est qu’on en a passé des dimanches en pyjama Undiz, à se faire des repas sucrés devant 3 saisons d’une série non-stop

Mais après moultes conversations félines, j’aurais bien envie de partager avec des mammifères moins poilus, tu vois.

Tant qu’on y est, prends-en plusieurs des flèches, les cibles sont de plus en plus mouvantes, elles se planquent, elles jouent à cache-cache, à loup y es-tu , mais quand il s’agit de se faire toucher, y’a plus personne.  C’est comme une mauvaise partie de Monopoly, où quelqu’un aurait acheté la compagnie des eaux et de l’électricité, la rue de la paix et toutes les gares. Aucune chance de s’en sortir sans être fauché, le cœur en berne, les poches vidées.Mon pion tombe toujours sur la mauvaise case. Il me reste un billet de 2000, que veux-tu que je fasse avec ça?

 

J’ai bien envie d’abandonner la partie, je suis très mauvaise joueuse, j’en ai marre de me faire plumer le sentiment.

 

Cupidon, on avait un deal. J’arrêtais Vampire diaries, je sortais un peu plus et toi tu faisais ton taff. Je te jure, je n’ai pas failli à ma tâche. J’ai fait exactement tout comme tu disais.

J’ai lu Tinder pour les Nuls, engager une conversation pour les nuls, des bouquins de développement personnel, le manuel de « jsuis super content d’être heureux de par moi-même »( j’ai pas aimé la fin, mais je te le prêterai). J’ai re-vu Bridget Jones pour en tirer des enseignements et qu’au final, elle s’en sort pas si mal. Je veux mon Mark Darcy.

Cupidon, what’s the point? Comment faut-il se comporter?

Ils en font quoi de tous ces petits bouts d’ego, de je, de moi, qu’ils emportent dans leur sillage.

Allez, viens , descends, je serais cool, je suis pas fâchée, tu me connais, je parle beaucoup, j’ai juste besoin.

 

On fait la paix?

 

8 réponses sur « Cupidon est en dépression »

  1. Angélique Morais

    oh que je me retrouve à 2000%… c’est le quotidien de tellement de personnes, que s’en est déprimant… je me dis que la patience finira par payer… c’est long et dans ces grands moments de solitude, les remises en question nous obsèdent… et pourtant …. ! aujourd’hui je suis persuadée que les torts ne viennent pas que nous. Nous vivons dans une société de consommation où même l’humain et l’amour se consomment et se jettent à la déchèterie sans prendre la peine de réfléchir …. nous les grandes romantiques, nous ne vivons pas à la bonne époque !

  2. Francinette Franja

    Cc la poulette voilà bien longtemps que je n’avais vu ta frimousse J’espère que tu vas bien de ton côté nous ça va Bises de francine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s