Brownies noix chocolat blanc

Toujours dans la lignée cuisine réconfort, une petite recette de brownie noix chocolat blanc.

Une vraie recette, travaillée, pensée et réfléchie…

Ingrédients

-225 g de beurre

-80g de chocolat noir

-115g de farine

-1 cuil à soupe de bicarbonate de soude

-50g de cerneaux de noix

-70g de chocolat blanc

-100 g de cassonnade

-1/2 cuill à café d’extrait d’amande

-1 oeuf, 1cuill à café de lait.

Recette

Dans un plat, mettre le chocolat noir et faites le fondre (je l’ai fait au micro-onde mais les plus courageux peuvent s’y atteler au bain marie).Dans un autre plat, tamiser la farine ainsi que le bicarbonate de soude.

Hacher les noix et le chocolat blanc en petits morceaux.

dans un plat, battre le beurre en pommade, ajouter le sucre, l’extrait d’amande amère et l’oeuf.

Ajouter le chocolat fondu, mélanger puis ajouter la farine.

Quand le mélange est bien homogène, ajouter le lait et enfin les noix et le chocolat finement hachés.

four 180° préchauffé.

30 minutes de cuisson.

Répartir le mélange dans un moule au préalable beurré. Bien lisser. Quand le gateau est souple au toucher, c’est couite!!

20130320-192630.jpg

20130320-192748.jpg

À déguster frais!

Délices de Noël#2 Christmas choc’late tree…<3 it's christmas time, agaaaiiiiiiiiin!

Un peu de pâtisserie réconfort pour une journée mal engagée/ bien middlée/ mal achevée…

*5h de ralentissement / bouchons rapport au fait que dès qu’il y a 5 cm de neige, c’est grave la mewde en île de France…enfin pour ceux qui se tapent des bornes pour aller au travail, hein, pas pour ceux qui couinent (spotted on socialnetwork…) parce qu’ils doivent faire trois mètres en voiture et 500 mètres à pattes…. Agaçant, extrêment agaçant quand tu as quotiennement quelques 50 aine (aller, je précise………)de km à parcourir…Pour ma part, je ne crains pas trop, trop conduire sur la neige…Dans cette région, on a un entraînement intensif tous les ans. Mais certaines personnes ne connaissent pas le concept du FREIN MOTEUR (use your engine atchebelelele)….pilent d’un coup (aheum, bad ideaaaaaa)ou se prennent pour les rennes du père noël la veille de noël….J’avais un peu fait mes recherches sur gogole pour savoir comment agir quand on perd un chouilla le contrôle, et ils étaient fermes à ce sujet:faut pas lutter ou contre-braquer comme un golgoth!ca empire la sitouaciõn!
Du coup voilà, avec 5 cm de neige, y’a des accidents et des gwos bouchons….Et ce matin, les 60 km qui me séparaient de mon école, et bien, c’était mission impossible…

* la suite de l’après-midi fût plus réjouissante!!!!voiture qui chauffe, donc issue sur la route pour trouver un point d’ancrage non loin de là.
Dèj improvisé avec mes poulpettes, papotage et retour à la maison en toute sécurité, tout ça dans mon bon droit, puisque l’inspection était au courant!

* fin de journée déroutante : je te remets dans le contexte.

Courses, le coeur léger dans mon carrefour… Je prends avec moi le sac bio acheté 2€50 quelques jours auparavant.
Et là à la caisse, elle me demande de montrer mon sac…sauf que la celle qui m’avait vendu le sac le dimanche precédent avait ommis de signer l’étiquette prouvant l’achat…
Caissière qui appelle le vigile(GE. NIAL) et qui met largement ma parole en doute.. »oooh il a l’air bien neuf ».(re. GE NIAl)…
Là je suis furieuse, je demande à ce que l’on retrouve le passage et le ticket du dimanche précédent…je leur fais bien comprendre que je suis furieuse qu’on me mette en porte à faux alors que c’est l’erreur de la caissière et que de ce fait, je n’ai pas à vérifier si cette dame a signé mon sac…que c’est une situation gênante, bref je suis rouge comme une pivoine, furieuse, les larmes aux yeux et forcément pas la dite liste de course du dimanche…
Au final, le vigile a bien vu que je ne mentais pas, j’étais dans un mélange de desarroi, de décontenancement, et de colère, et tellement usee de mes peripeties intempériques du matin que bien proche de la crise de larme…
Alors celles qui me connaissent par coeur savent que je me tourne le truc en boucle, que l’injustice et moi ne font pas bon ménage et que du coup, la soirée a pris une teinte un peu grisâtre…
Mais,c’est tout moi ça…prendre à coeur…

Raaa mais si je la retrouve ma liste, je la lui mets en plein dans le….front…

Bon, revenons à nos moutons!

Mes petits arbres de noël chocolatés…

En réalité, la recette est plutôt basique…

La base est celle des roses des sables.Je te cache pas que je me suis offerte la fantaisie de les rendre plus « gourmandes » : quelques cerneaux de noix et quelques pistaches concassées…

la recette

ingrédients

-200g de petale de mais(kellogs sans sucre)
-300g de chocolat noir
-50g de brisures de pistaches concassees
-30g de petits bouts de cerneaux de noix
-250g de végétaline

Faire fondre la végétaline ainsi que le chocolat en morceaux dans une grande casserole.
Quand le mélange est bien liquide et homogène, ajouter les petales de maïs ainsique les noix et pistaches.
Mélanger jusqu’à ce que les pétales soient bien colorés par le chocolat ce qui assurera une bonne adhérence lors du refroidissement.

Sur une plaque de four couverte d’allu, former des petits tas(pas trop épais) de différentes tailles(pour former un joli sapin).
J’ai profité du froid pour accelérer le refroidissement de mes roses des sables, je les ai donc mises sur le rebord de ma fenêtre.

Si le côté végétaline te rebute ou t’interpelle, sache que cette matière grasse durcit très bien à température ambiante et donc, tu t’en retrouves pas plein les doigts quand tu fais ta gourmande…problème que tu rencontrerais avec du beurre!!!!!!
Ce n’est pas donc une matière grasse noble mais si tu mets un chocolat de très bonne qualité, cela compense….

Bon appétit les petites gourmandes!!!

20121207-201001.jpg

20121207-201030.jpg

20121207-201014.jpg